Equal Pay Day Portrait#4 15 mars 2019

Photo Edith.jpgTrès attirée depuis sa petite enfance par la musique et les arts en général, Edith Lejet affirme sa vocation lorsque, adolescente, elle découvre certains chefs d’œuvre du répertoire, notamment la Symphonie Fantastique de Berlioz. Elle se consacre pleinement à ses études musicales qui la passionnent et alimentent sa réflexion sur la création artistique.

Sans tarder elle est admise au Conservatoire de Paris où elle sera élève d’André Jolivet. Parallèlement elle sera influencée par Maurice Ohana, rencontré lors d’un stage de musique concrète du GRM à Radio-France, qui l’accueille spontanément au sein de son groupe d’amis.

Elle sera ensuite pensionnaire à la Casa de Velázquez à Madrid avant d’être nommée professeur de Solfège chanteurs au Conservatoire de Paris. Dès lors se développera sa carrière pédagogique multidisciplinaire : instrumentation, orchestration, écriture (fugue)… et on lui confiera même la création de la classe « Ecriture : Musique du XXème siècle ». Elle est depuis 2003 Professeur de Composition à l’Ecole Normale de Musique de Paris. Elle a toujours axé sa vie autour de la composition et obtiendra le grand Prix de Rome de composition (villa Médicis).

Les œuvres d’Edith Lejet, soient-elles vocales ou instrumentales, reposent souvent sur une Photo Edith 2.pngtrame dramaturgique. Les aspects mélodique et harmonique, ainsi que la couleur des timbres, sont privilégiés. Très frappée par ce qu’un acteur, au théâtre, peut mettre en œuvre afin d’extérioriser le contenu expressif d’un texte (intonations, appuis, diction, respirations, débit etc.), elle a forgé depuis longtemps son style sur ces valeurs. Ses œuvres sont publiées par différents éditeurs. Certaines ont donné lieu à des commandes officielles (Radio-France, Ministère de la Culture). Elle obtiendra au cours de sa carrière 5 premiers prix du conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris

Un disque monographique a été réalisé en 2004, et un ouvrage de Lin-Ni Liao, « La pensée musicale d’Edith Lejet » (2010, éditions de l’Observatoire Français, Université de Paris-Sorbonne) lui est consacré.

Edith Lejet sera notre invitée pour la table ronde du 25 mars et on ne peut que se hâter d’écouter sa vision, de par son expérience si riche en tant qu’artiste et professeure, de la voie des femmes dans les arts et la culture…